Concarneau - Saint-Barth départ 22 avril 2018
Retour aux actualités

Actualités

11/05 - 06h12

Gildas Mahé : « Ils ont les cerveaux bien faits ces garçons-là… »

Voici les premiers mots de Gildas Mahé et Nicolas Troussel. Heureux de leur troisième place sur la Transat AG2R LA MONDIALE, admiratifs des premiers et beaux joueurs.

Gildas Mahé : « Cette troisième place est savoureuse. Mais on aurait bien savouré une première place avec Nicolas. A peu de choses près, elle aurait pu être amère. On a cravaché depuis hier. On a fait une petite erreur stratégique avant-hier, on a laissé du latéral vers l'Ouest à Guyot Environnement. Il a réussi à se refaire avec ça. A chaque fois, les gars qui gagnent les transats font la différence le long du Portugal. Ce n'est pas facile de savoir où on met le curseur, quand ça va casser ou quand on va se faire mal. Il y a des moments où ça peut être dangereux, notamment quand il y a 40 nœuds, que l'on fait des plantés énormes… Il faut penser au bateau mais faut aussi penser à soi. »

Nicolas Troussel : « Concernant notre placement à Palma, il fallait pouvoir prendre le choix au dernier moment, se laisser la possibilité de prendre l'une ou l'autre option jusqu'au dernier moment. On a préféré faire l'option Sud car nous avons pensé que le Nord était risqué. On s'est trompé, ils ont gagné. C'était une super bagarre jusqu'au bout. On y a cru jusqu'à trois jours de l'arrivée. Avec un petit coup de réussite, on pouvait faire quelque chose. Nous sommes vachement contents car jusqu'à peu, on se voyait quatrième. Récupérer cette troisième place nous fait plaisir. J'ai pris beaucoup de plaisir sur l'eau. Tous les jours, j'y pensais. Je me disais que c'est vraiment là que je suis bien. Ça s'est super bien passé sur l'eau. Je remercie Gildas et Breizh Cola de m'avoir embarqué. »

Gildas Mahé : « Les premiers m'épatent toujours par leur indépendance d'esprit (rires), qui me marque à chaque fois, et qui a encore payé. Ils ont les cerveaux bien faits ces garçons-là je crois.  Les deuxièmes comme d'habitude, sont toujours au rendez-vous. Toujours aussi lents (rires)… Ils ne savent pas faire avancer un bateau. Je n'ai jamais vu ça de ma vie et ils finissent quand même devant. C'est étonnant ! Non… C'était vraiment de beaux prédécesseurs devant nous sur le podium. Etre au bon endroit au bon moment, aller vite… c'est ça la voile ! Et puis il faut quand même avoir un peu de réussite avec les algues, parce que c'est vraiment un problème ». 

Gildas Mahé : « Concernant la fatigue, elle est surtout nerveuse car on dort pas mal à bord. C'est l'implication qu'il faut mettre dans la performance qui est fatigante. Ça dépend où on met le curseur mais nous, on le mettait assez haut donc forcément, à un moment, ça commence à tirer. 
Hier, il a fallu qu'on recadre un peu, qu'on se mette autour de la table, qu'on étale les pions… qu'on discute, qu'on range les cases dans nos cerveaux et qu'on prenne des décisions. Par moments, la discussion est ferme, parfois énervée. C'est inévitable… Le côté sanguin reprend le dessus, mais c'est sain. Ça ne peut pas tout le temps être idyllique non plus, sinon c'est qu'on n'est pas exigeant. »

AG2R LA MONDIALE s’engage  pour la mixité au sein de sa Transat

AG2R LA MONDIALE s’engage pour la mixité au sein de sa Transat

03/07/2019

À retenir : - La Transat AG2R LA MONDIALE partira de Concarneau le 19 avril 2020 - AG2R LA MONDIALE s'engage pour la mixité - La Transat, le test idéal pour l'épreuve de course au large des Jeux Olympiques 2024 - Inscriptions offertes pour les duos mixtes et création d'un classement dédié Lire la suite
La transat AG2R LA MONDIALE 2020 : première transatlantique du Figaro Bénéteau 3

La transat AG2R LA MONDIALE 2020 : première transatlantique du Figaro Bénéteau 3

25/04/2019

En 14 éditions, la Transat AG2R LA MONDIALE a vu passer des générations de marins. Les plus grands navigateurs ont un jour tracé leur voie sur le parcours entre la Bretagne et Saint-Barthélemy. Intense, exigeante, variée, elle révèle tous les deux ans de nouveaux duos venus se confronter à l'échelle de l'Atlantique. Lors de chaque édition, la Transat AG2R LA MONDIALE construit un peu plus sa légende. Et en 2020, l'histoire se poursuit avec l'arrivée d'un nouveau monotype, le Figaro Bénéteau 3. Lire la suite
Temps de course
  • Saint-Barth
    12:42
  • Concarneau
    18:42
Trophée de
la performance
Trophée de la performance / Jeudi 10 mai 2018
Le Trophée de la Performance du jeudi 10 mai est remporté par Guyot Environnement (Pierre Leboucher & Chrsitopher Pratt) avec 219,7 milles parcourus en 24H Tous les trophées
Espace Course Espace Presse