Concarneau - Saint-Barth départ 22 avril 2018
Retour aux actualités

Actualités

13/03 - 08h07

Histoire d'un duo : Corentin Horeau & Michel Desjoyeaux

Retrouvez tous les jours le portrait d'un duo engagé sur la Transat AG2R LA MONDIALE.

Corentin Horeau et Michel Desjoyeaux sur un même bateau, c'est la combinaison de plusieurs rencontres à la fois. Une rencontre entre grandes familles de la voile. Coureurs au large, constructeurs, pionniers des Glénan puis de Port-La-Forêt.

C'est surtout la rencontre entre un jeune marin âgé de 24 ans et le « professeur » de 25 ans son aîné. En remportant le Challenge Bretagne-Crédit Mutuel fin 2011, Corentin s'est vu attribuer un Figaro Bénéteau ainsi qu'une formation professionnelle d'excellence au sein du Pôle France Finistère Course au Large à Port-la-Forêt. Mais il n'est pas nouveau dans la voile puisque barreur du M34 Safran, il a remporté le Tour de France à la Voile 2011 catégorie Amateur et s'est fait remarquer en match racing. Sur le circuit Figaro Bénéteau, il a terminé 20e et 23e des éditions de la Solitaire 2013 et 2012 et 8e de la Transat Bretagne-Martinique.

Michel était un peu plus âgé, 27 ans, quand il a remporté coup sur coup en 1992 sa première Solitaire avant d'aller décrocher aux côtés de Jacques Caraës la 1ère édition de la Transat AG2R LA MONDIALE. Depuis, de l'eau a coulé sous les étraves de celui qui est aujourd'hui le plus grand navigateur en solitaire de la voile française. Après 16 ans d'absence, Michel a profité de la proposition de Corentin de venir courir avec lui pour revenir sur l'une de ses compétitions fétiches.

« Notre tandem devrait être efficace » explique sobrement Michel. On le croit sur parole.


À deux, c’est mieux

À deux, c’est mieux

19/04/2018

Initiateur de la Transat AG2R LA MONDIALE en 1992, Yvon Breton revient sur le concept de cette traversée de l'Atlantique en monotype qui partira dimanche à 13h00 devant Concarneau : un prélude en baie de La Forêt de huit milles avant d'aller virer une bouée au Nord de Las Palma (Canaries), puis direction Saint-Barthélemy (Antilles), soit 3 870 milles à courir… Lire la suite
Priorité sécurité

Priorité sécurité

19/04/2018

Avant de partir traverser l'Atlantique, soit 3 870 milles entre Concarneau et Saint-Barthélemy via Las Palma (Canaries), les dix-neuf duos ont eu le droit à un briefing sécurité pour réviser les procédures à suivre en cas de problème à bord. Lire la suite
Temps de course
  • Saint-Barth
    11:42
  • Concarneau
    17:42
Espace Course Espace Presse