Concarneau - Saint-Barth départ 22 avril 2018
Retour aux actualités

Actualités

11/05 - 01h30

L’ascension programmée

Premier à Saint-Barthélemy, le duo Adrien Hardy & Thomas Ruyant s'est non seulement imposé à Gustavia, mais a aussi avec 18 jours 11 heures, 48 minutes, 22 secondes, pulvérisé le temps de référence de 2006, de 1 jour 10 heures, 36 minutes, 08 secondes… Un succès construit au fil des ans par deux navigateurs polyvalents, talentueux, déterminés et surtout atypiques dans leurs choix stratégiques !

La première place du Nantais Adrien Hardy, épaulé par le Nordiste Thomas Ruyant, ne vient pas du hasard ! C'est la troisième participation de ce skipper de 33 ans qui cumule déjà un palmarès remarquable : en voile légère d'abord avec un titre de Champion d'Europe en 420 (2001), en Mini ensuite avec deux transats en solitaire (dont une où il re-mâte son bateau en pleine mer), et une victoire sur Les Sables-Les Açores-Les Sables en 2006, enfin sur le circuit Figaro depuis 2008 avec des victoires d'étape en 2010, 2013, 2015, 2017 lors de La Solitaire du Figaro et une deuxième place au général cette année-là ! Bref une grande expérience du large et du monotype qui l'amenait à participer par deux fois à la Transat AG2R-LA MONDIALE : en 2010 en compagnie du Ministe Stanislas Maslard (15ème en 23j 20h 30') et en 2016 avec le Figariste Vincent Biarnes (3ème en 22j 01h 35').

Le souffle du Nord !

Cette fois, le skipper de Agir Recouvrement s'est appuyé sur un novice de cette transat, mais un habitué des grands périples : Thomas Ruyant est aussi un ancien de la Mini Transat (vainqueur en 2009) qui a rapidement changé de support avec une victoire sur la Route du Rhum 2010 en Class40', une saison en Figaro Bénéteau puis un Vendée Globe en 2016… Et les deux compères ont eu l'occasion de naviguer ensemble en monocoque IMOCA lors de la Transat Jacques Vabre 2015 (4ème). Le duo se connaissait donc bien avant le départ de Concarneau et les deux ex-Ministes étaient connus pour leur volonté de se démarquer de la flotte, quel que soit le support.

Or dès le coup de canon libérateur le 22 avril dernier, le tandem se positionnait dans le trio de tête. D'abord en suivant l'option Ouest de Sébastien Simon & Morgan Lagravière (Bretagne CMB Performance) dans le golfe de Gascogne, puis lors de la descente vers les Canaries où la paire se démarquait déjà en jouant plus le vent que le contrôle. Et au passage de Madère, Hardy-Ruyant choisirent de partir vers l'Ouest en compagnie de Sébastien Simon & Morgan Lagravière et de Anthony Marchand & Alexis Loison (Groupe Royer-Secours Populaire) : ces trois équipages coupaient ainsi le fromage alors que le reste de la flotte piquait vers le Sud, à la recherche des alizés.

Convergence et différence

Après quatre jours d'angoisses et d'incertitudes, les trois Figaro Bénéteau retrouvaient le peloton au milieu de l'Atlantique mais surtout, le couple Hardy-Ruyant choisissait de partir plein Ouest quand leurs deux compères préférèrent se recaler devant la flotte. Ce dixième jour de course fut donc le moment clé de cette Transat en double : Agir Recouvrement n'allait qu'augmenter son avance qui atteignit à son apogée, près de 25 milles !

Droits dans leurs Crocs, les deux ex-Ministes imposèrent leur gouvernement au Nord, se décalant jusqu'à 70 milles dans le septentrion de leur plus dangereux concurrent, Bretagne CMB Performance, soit 130 milles plus haut que les plus Sud, Gildas Mahé & Nicolas Troussel (Breizh Cola) ! Et même si le doute les étreignait parfois, Adrien Hardy & Thomas Ruyant restèrent impassibles pour aller chercher le « bord du cadre », l'orthodromie, cette ligne imaginaire entre Canaries et Antilles, soit le point le plus Nord avant d'empanner et de faire route directe vers Saint-Barthélemy.

Il ne leur suffisait plus que de contrôler leur adversaire le plus proche, le duo Simon-Lagravière alors qu'il restait encore 500 milles à courir. Et malgré les attaques répétées de Bretagne CMB Performance, Agir Recouvrement pouvait dérouler jusqu'à l'arrivée en gardant un œil dans le rétroviseur : la première place était quasiment acquise la nuit avant l'Ascension quand leur poursuivant tentait un dernier coup tactique en se glissant encore plus au Nord dans les ténèbres… Les alizés étant toujours aussi puissants (25 nœuds), le passage devant l'île Chevreau confirmait qu'avec environ 10 milles de marge, Adrien Hardy & Thomas Ruyant étaient assurés de terminer premiers à Gustavia !

Les candidats retenus pour la sélection Skipper Macif 2019 Qui succédera à Charlie Dalin ?

Les candidats retenus pour la sélection Skipper Macif 2019 Qui succédera à Charlie Dalin ?

02/10/2018

Ce lundi 1er octobre, les membres du jury ont examiné les candidatures reçues dans le cadre de la sélection du Skipper Macif 2019. Après de nombreux échanges, les membres ont pré-sélectionné 4 skippers pour une semaine d'épreuves intensives qui se déroulera du 15 au 19 octobre au Pôle Finistère Course au large de Port-la-Forêt. Après délibération, les 4 skippers retenus sont : Eric DELAMARE, Corentin HOREAU, Pierre QUIROGA et Julien VILLION. Les finalistes sont attendus au Pôle Finistère Course au Large de Port-la-Forêt le lundi 15 octobre pour la semaine de sélection, avec au programme : entretiens individuels, tests physiques, météo et stratégie, navigations en solitaire et une présentation individuelle de leurs projets sportifs. Le nom du Skipper Macif 2019 sera dévoilé le 19 octobre à 18h. Lire la suite
Yvon Breton : « Les valeurs des marins magnifient notre métier au quotidien »

Yvon Breton : « Les valeurs des marins magnifient notre métier au quotidien »

18/05/2018

C'était, pour Yvon Breton, la 14e et dernière Transat AG2R LA MONDIALE sous sa responsabilité. Le Conseiller du Directeur général d'AG2R LA MONDIALE aura créé, avec la classe Figaro et ses marins, des liens tout particuliers dont il espère avoir généré la pérennité. Lire la suite
Temps de course
  • Saint-Barth
    16:06
  • Concarneau
    22:06
Trophée de
la performance
Trophée de la performance / Jeudi 10 mai 2018
Le Trophée de la Performance du jeudi 10 mai est remporté par Guyot Environnement (Pierre Leboucher & Chrsitopher Pratt) avec 219,7 milles parcourus en 24H Tous les trophées
Espace Course Espace Presse