Concarneau - Saint-Barth départ 22 avril 2018
Retour aux actualités

Actualités

08/05 - 15h13

La pression pour Agir Recouvrement

En descendant de quelques degrés vers le sud, Agir Recouvrement a retrouvé un peu de pression et de la marge sur Bretagne CMB Performance, qui lui-même a glissé vers le sud.

Ce ne sont, pour les leaders calés dans le sud de la flotte, que les premières volées de ces marches qui doivent les amener, en deux jours, dans le port de Gustavia.

A mesure que les jours passent, les routages pour l'arrivée deviennent évidemment plus fiables, même s'ils ne restent que pure théorie. A vue d'œil, donc, il reste aux premiers deux jours et 6 heures de navigation. A vue d'eau, l'on se méfiera encore des alizés pas si simples, de l'invasion des sargasses, des casiers qui affleurent dans les eaux des îles, des courants qui s'annoncent divergents, des petites îles à effacer et du petit passage dans le dévent du morne de Vitet, qui culmine à 286 mètres. L'on se méfiera aussi de qui fera l'intérieur ou de qui différera l'heure de caboter. On se méfiera aussi de soi-même, des choix adoptés les yeux cernés et de la pire des conseillères : l'impatience.

En fin de matinée, les deux leaders n'étaient plus séparés que de 0,2 mille, avec des routes alors encore différentes. Agir Recouvrement a insisté tout au nord plus longtemps que tout le monde, avant de se décider à descendre d'une marche vers le sud. Peu après, Bretagne CMB Performance a à son tour mis du sud dans sa route, mais sans trouver la vitesse (13 nœuds) qu'ont réussi à se créer Adrien Hardy et Thomas Ruyant en trouvant le bon angle. Du coup, au classement de midi, les leaders comptaient 4 milles d'avance, 8 milles à 15 heures.

Depuis le coup d'envoi de cette régate transatlantique, chaque bord compte, chaque option a son prix ou son bénéfice. Il en sera de même au cours des 539 milles que doivent encore parcourir les leaders. A ceci près que les occasions de se racheter s'amenuisent heure après heure. La pression, finalement, est sur tout le monde.

AG2R LA MONDIALE s’engage  pour la mixité au sein de sa Transat

AG2R LA MONDIALE s’engage pour la mixité au sein de sa Transat

03/07/2019

À retenir : - La Transat AG2R LA MONDIALE partira de Concarneau le 19 avril 2020 - AG2R LA MONDIALE s'engage pour la mixité - La Transat, le test idéal pour l'épreuve de course au large des Jeux Olympiques 2024 - Inscriptions offertes pour les duos mixtes et création d'un classement dédié Lire la suite
La transat AG2R LA MONDIALE 2020 : première transatlantique du Figaro Bénéteau 3

La transat AG2R LA MONDIALE 2020 : première transatlantique du Figaro Bénéteau 3

25/04/2019

En 14 éditions, la Transat AG2R LA MONDIALE a vu passer des générations de marins. Les plus grands navigateurs ont un jour tracé leur voie sur le parcours entre la Bretagne et Saint-Barthélemy. Intense, exigeante, variée, elle révèle tous les deux ans de nouveaux duos venus se confronter à l'échelle de l'Atlantique. Lors de chaque édition, la Transat AG2R LA MONDIALE construit un peu plus sa légende. Et en 2020, l'histoire se poursuit avec l'arrivée d'un nouveau monotype, le Figaro Bénéteau 3. Lire la suite
Temps de course
  • Saint-Barth
    07:16
  • Concarneau
    13:16
Trophée de
la performance
Trophée de la performance / Jeudi 10 mai 2018
Le Trophée de la Performance du jeudi 10 mai est remporté par Guyot Environnement (Pierre Leboucher & Chrsitopher Pratt) avec 219,7 milles parcourus en 24H Tous les trophées
Espace Course Espace Presse