Concarneau - Saint-Barth départ 22 avril 2018
Retour aux actualités

Actualités

09/04 - 19h52

Le coup de fil du soir à ... Bretagne-Crédit Mutuel Performance

On respire, on sèche ! Ce soir à 18h00, un vent de soulagement semblait souffler sur la flotte. En tout cas, il y avait du soleil dans la voix de Michel Desjoyeaux, contacté ce soir au téléphone. Au grand large de Lisbonne, la grisaille s'est dissipée laissant apparaître le plafond bleu. Eole a calmé ses ardeurs. Les duos qui pointent vers les Canaries, peuvent souffler un peu sans toutefois relâcher totalement leur attention car la mer, désormais plus forte que le vent, fait sans cesse claquer les spis. Le flux de nord-est s'est atténué par endroits. « Plus que 15 nœuds » notait Michel Desjoyeaux. Les vitesses ont légèrement chuté et bientôt, tout le monde naviguera au grand largue en tribord, jusqu'au prochain empannage qui ne devrait pas intervenir avant… demain après-midi. 
Bretagne- Crédit Mutuel Performance est ce soir le concurrent le plus à l'ouest, de la flotte : 45 milles au vent du bateau le plus à l'est (30 Corsaires). En plein ménage de printemps pour assécher l'intérieur du bateau, Michel Desjoyeaux décrochait le combiné de son iridium…


Michel Desjoyeaux, joint à 18h00 : 


« On vient de remettre de la crème solaire, parce que ça y est, on est enfin sorti du bazar. Il y a du soleil, c'est agréable. On s'est un peu raté tout à l'heure. Un nuage est passé au milieu du champ de tir. On a voulu partir d'un côté alors qu'il fallait aller de l'autre. Sinon c'était sympa, on a fait de bons petits surfs avec des rafales jusqu'à 40 nœuds. 



L'intérieur du bateau est beaucoup plus rangé que tout à l'heure, car quand la machine déboule à 18 nœuds, c'est un peu trempé partout. Là, on est à nouveau sur un bord appuyé, donc on a rangé toute la cabine d'un même coté. On a bien épongé tout le bateau pour être le plus léger possible. On va faire sécher toutes les affaires. Nous sommes en pleine forme. On commence à s'alimenter normalement, à s'organiser. Je pense qu'à l'arrivée à St Barth, on sera au point ! 


Sur leur position à droite de la route 
: Nous sommes censés avoir du vent un peu plus soutenu là où nous sommes, alors qu'à gauche il peut y avoir de gros trous d'air. C'est cela que nous voulions éviter. 



Les conditions actuelles
 : On a une quinzaine de nœuds de vent du nord. Nous sommes au contact avec Scutum qu'on voit dans notre nord et on descend vers le sud-ouest, bord à bord, sous spi. 
Ce qui est plus embêtant, c'est qu'il y a encore la mer des 25-30 nœuds de ce matin, du coup on part au surf sur les vagues. Ce n'est pas très satisfaisant, car le spi est difficile à régler. On est grand largue, grand spi et grand-voile haute. Nous n'avons rien cassé à bord.


La cohabitation
 : Avec Corentin, ça se passe bien, on discute des manœuvres et des choix stratégiques.  Nous n'avons pas encore eu le temps de faire notre concours de blagues à 2 balles.

L'évolution météo
: Les conditions que nous avons maintenant vont durer jusqu'à l'empannage de demain après-midi. On espère que les autres auront moins de vent que nous. Il est vrai que l'écart latéral entre les bateaux commence à parler.

A propos de la vitesse : Il y a des différences entre les bateaux. Elles sont très faibles mais pour des monotypes et à l'échelle d'une transat, c'est important. Pour bien avancer, il faut tout le temps bien régler. C'est assez usant mais c'est le jeu. On a encore plein de choses à apprendre sur ces bateaux là, mais on est plutôt content de la vitesse du nôtre.

A propos d'échanges éventuels à la VHF avec les autres concurrents
 : Négatif on ne parle pas et on ne pactise pas avec l'adversaire (rires).


Un bateau « Concarneau Entreprendre » au départ

Un bateau « Concarneau Entreprendre » au départ

22/01/2018

La nouvelle a été annoncée vendredi dernier par André Fidelin, maire de Concarneau. La flotte de la prochaine Transat AG2R LA MONDIALE dont le départ sera donné le 22 avril prochain, comptera dans ses rangs un Figaro baptisé « Concarneau Entreprendre ». Lire la suite
Un duo de plus sur la Transat AG2R LA MONDIALE 2018 !

Un duo de plus sur la Transat AG2R LA MONDIALE 2018 !

18/01/2018

Benjamin Dutreux sera au départ de la prochaine Transat AG2R LA MONDIALE aux côtés de Frédéric Denis. Lire la suite
Temps de course
  • Saint-Barth
    02:27
  • Concarneau
    08:27
Espace Course Espace Presse