Concarneau - Saint-Barth départ 22 avril 2018
Retour aux actualités

Actualités

10/04 - 20h35

Le coup de fil du soir à … Interface Concept

C'est un Gildas Mahé en très grande forme qui décrochait son téléphone pour répondre à notre coup de fil du soir… une conversation écourtée par les exigences du bord (réglage du spi en urgence) et pendant laquelle nous avons malheureusement interrompu la sieste de Jean Le Cam qui s'est réveillé en sursaut, aiguillonné par nos questions… Generali a empanné, cet après-midi, vers 17h30, faussant ainsi compagnie à ses camarades Safran-Guy Cotten et Interface Concept pour se recaler légèrement dans le sud. Ces trois bateaux jouent le compromis, dans une position centrale, sur une grande ligne de 70 milles sur laquelle s'étire la flotte de la Transat AG2R LA MONDIALE en route vers la première marque de parcours des Canaries. Ce soir, à 19 heures, personne n'avait encore déclenché les grandes manœuvres pour obliquer sa route vers le sud…


Gildas Mahé, joint à 17h30 :

 
« La mer est infernale et Jean est à la bannette donc je ne vais pas rester très longtemps avec vous. Ça s'est quand même un peu aplati mais le spi reste difficile à tenir. Il se prend dans l'étai régulièrement. Le programme du jour, c'est comme d'habitude : faire marcher le bateau au maximum. On a aussi fait un peu de météo, et puis nous en avons profité pour faire une révision globale du bateau. Tout va bien à bord.

On voulait accrocher Nico Lunven et Safran qu'on voit de plus en plus. Nous sommes bien dans notre option, on est content d'être là. Pour la suite, le vent va mollir régulièrement, il y aura moins de pression dans l'est et puis, on va devoir gérer un obstacle : Madère. Nous allons  avoir un gros souci de dévent. Soit on passe à l'intérieur des îles, mais ça ne me semble pas judicieux. En passant par l'extérieur, il va vraiment falloir faire le grand tour. Ensuite, il faudra négocier une dépression sur l'arrivée sur les Canaries. C'est plutôt bien car ça signifie qu'il va y avoir du jeu jusque là-bas.

On a le temps de faire de bonnes siestes, parfois de 3 à 4 heures. On dort pas mal. Finalement, on se disait que ce n'est pas si fatiguant la Transat AG2R LA MONDIALE, c'est autre chose que le solitaire. Nous n'avons pas eu de problème matériel donc ça facilite le repos. On s'alimente bien aussi donc c'est bien pour la suite. 

Pour se réveiller l'un l'autre, Jean crie mon prénom et moi, je tapote sur le pont tranquillement (c'est à ce moment que Jean se réveille, en rouspétant à cause de notre conversation au téléphone). Mais là, il faut que je vous laisse, il y a du boulot sur le spi.  Pour l'empannage, je ne sais pas. Le vent n'est pas vraiment prévu, il bouge sans cesse donc on ne sait pas trop quand on va manœuvrer. Et puis, je ne vais tout de même pas tout vous dire ! »


Yvon Breton : « Les valeurs des marins magnifient notre métier au quotidien »

Yvon Breton : « Les valeurs des marins magnifient notre métier au quotidien »

18/05/2018

C'était, pour Yvon Breton, la 14e et dernière Transat AG2R LA MONDIALE sous sa responsabilité. Le Conseiller du Directeur général d'AG2R LA MONDIALE aura créé, avec la classe Figaro et ses marins, des liens tout particuliers dont il espère avoir généré la pérennité. Lire la suite
Derniers bords et derniers honneurs

Derniers bords et derniers honneurs

16/05/2018

La 14e Transat AG2R LA MONDIALE est sur le point de baisser le rideau. Ce soir, devant la Capitainerie, aura lieu la remise des prix, à partir de 19 heures. L'occasion de célébrer une dernière fois cette grande fête populaire qui a porté l'île pendant une semaine. Lire la suite
Temps de course
  • Saint-Barth
    19:32
  • Concarneau
    01:32
Trophée de
la performance
Trophée de la performance / Jeudi 10 mai 2018
Le Trophée de la Performance du jeudi 10 mai est remporté par Guyot Environnement (Pierre Leboucher & Chrsitopher Pratt) avec 219,7 milles parcourus en 24H Tous les trophées
Espace Course Espace Presse