Concarneau - Saint-Barth départ 22 avril 2018
Retour aux actualités

Actualités

10/05 - 13h31

QUATRE CHOSES À RETENIR AVANT L’ARRIVEE

Météo, tracé, ETA et ce record qui s'annonce : voici un petit point sur la situation à l'aube de cette journée d'arrivées à Saint-Barth !

LA METEO
Les fichiers météo annoncent la présence d'alizés bien établis sur la route des 7 premiers bateaux, jusqu'à la ligne d'arrivée. Entre 16 et 18 nœuds, ces alizés ont pris de l'est au cours de ces derniers jours, mais ils gardent une petite orientation nord-est. Sur zone, les expatriés de l'organisation constatent des petits grains en fin de nuit, un temps légèrement couvert en ce début de matinée. Le soleil devrait faire une apparition plus franche au fil des heures.
Dur métier. 

LE TRACÉ
Les bateaux arriveront tous par le nord-est de l'île. Ils seront contraints d'en faire le tour par l'ouest, pour respecter une bouée virtuelle posée du côté de l'Anse à Colombier, située à la pointe nord-ouest, avant de redescendre vers Gustavia, la capitale de la collectivité d'outre-mer. Le contournement de l'île de cette manière représente un peu moins de 3 milles. Mais petits dévents, rochers et sargasses (au nord) jalonneront le passage.


L'HEURE
A l'heure parisienne du gigot d'agneau, Adrien Hardy et Thomas Ruyant n'étaient plus qu'à 112,7 milles de l'arrivée, tandis qu'ils avançaient à un peu plus de 9 nœuds. Les deux camarades de Agir Recouvrement devraient couper la ligne d'arrivée vers 17 heures, heure locale, soit 23 heures, heure française. Un peu moins de deux heures plus tard, Sébastien Simon et Morgan Lagravière (Bretagne CMB Performance) devraient en terminer en deuxième position. Deux après, Breizh Cola et Guyot Environnement se battront pour le podium, peut-être au terme d'un bras de fer dans le chenal ! Enfin, avec 7 bateaux en 100 milles au total, la nuit promet d'être particulièrement agitée sur le ponton d'honneur.

UN RECORD, VRAIMENT ?
A coup sûr, les vainqueurs effaceront le temps de référence de la Transat AG2R LA MONDIALE. Un temps de référence établi par Kito de Pavant et Pietro d'Ali en 2006. Cette édition, la 8e, fut la première à introniser Concarneau comme ville de départ. Auparavant, les tandems partaient de Lorient. La seule différence de parcours entre l'édition de 2006 et celle de 2018, c'est la marque de passage intermédiaire. Située dans les eaux de Port Santo, la deuxième île de l'archipel de Madère, en 2006, elle est désormais située à La Palma, l'île la plus occidentale de l'archipel des Canaries. Est-ce que cela fait une grosse différence ? La route théorique en 2006 était de 3710 milles, elle est de 3890 cette année, soit 180 milles de plus à parcourir. Le vainqueur de cette année devrait mettre environ 24 heures de moins pour faire plus de distance théorique. On peut se permettre de ne pas être puriste à l'extrême et d'utiliser, l'âme sereine, le terme de record. 

Yvon Breton : « Les valeurs des marins magnifient notre métier au quotidien »

Yvon Breton : « Les valeurs des marins magnifient notre métier au quotidien »

18/05/2018

C'était, pour Yvon Breton, la 14e et dernière Transat AG2R LA MONDIALE sous sa responsabilité. Le Conseiller du Directeur général d'AG2R LA MONDIALE aura créé, avec la classe Figaro et ses marins, des liens tout particuliers dont il espère avoir généré la pérennité. Lire la suite
Derniers bords et derniers honneurs

Derniers bords et derniers honneurs

16/05/2018

La 14e Transat AG2R LA MONDIALE est sur le point de baisser le rideau. Ce soir, devant la Capitainerie, aura lieu la remise des prix, à partir de 19 heures. L'occasion de célébrer une dernière fois cette grande fête populaire qui a porté l'île pendant une semaine. Lire la suite
Temps de course
  • Saint-Barth
    18:45
  • Concarneau
    00:45
Trophée de
la performance
Trophée de la performance / Jeudi 10 mai 2018
Le Trophée de la Performance du jeudi 10 mai est remporté par Guyot Environnement (Pierre Leboucher & Chrsitopher Pratt) avec 219,7 milles parcourus en 24H Tous les trophées
Espace Course Espace Presse