Concarneau - Saint-Barth départ 22 avril 2018
Retour aux actualités

Actualités

12/06 - 08h30

Solitaire Bompard Le Figaro / Rubrique santé - Ostéopathes, masseurs kinésithérapeutes, la pédagogie du métier

Cette année, pour la Solitaire Bompard Le Figaro, nous sommes quatre ostéopathes, masseurs kinésithérapeutes de formation à nous relayer sur l'épreuve.

Un kinésithérapeute travaille sur prescription médicale. C'est un travail par le mouvement, qu'il s'agisse de mobilisations des articulations, d'étirements, de renforcement musculaire, de massage ou d'étirements, qui vise à redonner de la souplesse au corps et à diminuer les douleurs.

Un ostéopathe travaille sans prescription. Après un interrogatoire, visant à préciser le motif de la consultation et les antécédents du patient, il examine le corps en entier. Il y a une notion de globalité, d'interdépendance des différentes zones du corps les unes sur les autres, de liens entre le système digestif et le système locomoteur (os, muscles, articulations) de même que l'état psychique influe sur l'état physique. C'est au cours de cette inspection/auscultation minutieuse que l'ostéopathe révèle les parties du corps qui ne bougent pas bien. Le traitement consistera alors à redonner de la mobilité à ces zones par manipulations structurelles ou fonctionnelles.

Notre rôle est tout autant préventif que curatif, il n'est pas nécessaire d'avoir mal pour consulter C'est pourquoi nous invitons les skippers à venir nous consulter à chaque escale même s'ils n'ont pas de douleur particulière. Bien souvent, cela nous permet de désamorcer des désordres mineurs qui pourraient dégénérer et empêcher le skipper de poursuivre la course sans encombre.

Venir consulter en situation de blocage est souvent trop tard, le travail devient plus long et plus compliqué. Notre travail a une large dimension émotionnelle, notre être est une unité de corps et d'esprit. Il est difficile d'avoir un corps en pleine forme physique si des problèmes psychologiques nous polluent (tristesse, angoisse, déception...). Il en est de même à l'inverse, il est rare de se sentir invincible psychologiquement si le corps est meurtri, l'un ne va pas sans l'autre.

Le déroulement de la course: déceptions en termes de classement ou belle surprise font partie intégrante de notre bilan de soin.

Les pathologies rencontrées au cours d'un figaro qui relèvent de nos consultations sont variées et multiples, il s'agit de courbatures, déchirures, entorses, fractures, luxations, plaies cutanées, crampes, lumbago, torticolis, problème de sommeil, céphalées, déprime.


À deux, c’est mieux

À deux, c’est mieux

19/04/2018

Initiateur de la Transat AG2R LA MONDIALE en 1992, Yvon Breton revient sur le concept de cette traversée de l'Atlantique en monotype qui partira dimanche à 13h00 devant Concarneau : un prélude en baie de La Forêt de huit milles avant d'aller virer une bouée au Nord de Las Palma (Canaries), puis direction Saint-Barthélemy (Antilles), soit 3 870 milles à courir… Lire la suite
Priorité sécurité

Priorité sécurité

19/04/2018

Avant de partir traverser l'Atlantique, soit 3 870 milles entre Concarneau et Saint-Barthélemy via Las Palma (Canaries), les dix-neuf duos ont eu le droit à un briefing sécurité pour réviser les procédures à suivre en cas de problème à bord. Lire la suite
Temps de course
  • Saint-Barth
    11:45
  • Concarneau
    17:45
Espace Course Espace Presse