Concarneau - Saint-Barth départ 22 avril 2018
Retour aux actualités

Actualités

15/05 - 18h05

Farsy et Nicot ferment la ligne

Guillaume Farsy & Renaud Nicot sont arrivés à Saint-Barthélemy ce mardi à 11h50 locales (17h50' heure de Paris) après 23 jours 04 heures 50 minutes de course : Cornouaille-Solidarité Saint Barth prend ainsi la seizième place de la quatorzième Transat AG2R LA MONDIALE, dernière édition en Figaro Bénéteau 2. L'équipage avait dû faire escale à Lisbonne pour remplacer leur tangon.

Tout avait plutôt bien commencé pour Guillaume Farsy & Renaud Nicot : après le passage de la Jaune des Glénan, Cornouaille-Solidarité Saint Barth prenait une option Ouest dans le golfe de Gascogne qui les remettait dans le match, mais le duo se recadrait ensuite au cœur du peloton, ce qui les rétrogradait sensiblement lorsqu'il fallut déborder la pointe ibérique. Avec 85 milles de retard sur le leader au passage du cap Finisterre, le duo se faisait bien brasser dans des alizés portugais musclés… Au point qu'il partait au tapis au large de Figueira da Foz, quelques instants après le démâtage de Benjamin Dutreux & Frédéric Denis (Sateco-Team Vendée Formation). Tangon cassé, le tandem choisissait de faire escale à Cascais (entre du Tage, avant Lisbonne) pour réparer, sachant que la Transat en double allait se dérouler essentiellement au portant.

Une journée de décalage

Cornouaille-Solidarité Saint Barth trouvait finalement une solution en récupérant le tangon du duo Dutreux-Denis et repartait après 24 heures d'escale mais surtout 520 milles de retard sur le leader ! Les conditions météorologiques n'étaient donc plus du tout les mêmes que pour le reste de la flotte et l'objectif du duo était en priorité d'arriver à Gustavia, accessoirement en doublant Mathieu Claveau & Pierre Loulier (Les Frigos Solidaires) qui choisissaient de suivre le chemin le plus court en passant par La Palma.

Mais avec 340 milles de décalage, la mission devenait très difficile et la seule solution possible était de prendre la voie du Sud, par le Cap-Vert en espérant que les alizés seraient fournis. Ils l'étaient, mais il fallut que Farsy-Nicot descendent jusqu'au 18° Nord, à 60 milles de l'archipel pour glisser ensuite vers les Antilles. Et comme plus au Nord, le tandem Claveau-Loulier avait toujours du vent, l'écart grandit jusqu'à plus de 400 milles. Le duo plongeait alors jusqu'au 15° Nord pour maintenir le rythme, et même jusqu'au 13°40 Nord pour bénéficier d'alizés soutenus.

Arrivant par le Sud, Cornouaille-Solidarité Saint Barth traversait donc encore plus le champ des sargasses ce qui ne facilitait pas leur atterrissage sur l'arc antillais ! Mais au final, Guillaume Farsy & Renaud Nicot ne rendaient plus que 400 milles de retard sur Les Frigos Solidaires. Le duo accompagné par plusieurs Figaro Bénéteau 2 venus l'accueillir à la pointe Colombier, franchissait la ligne d'arrivée après 23 jours 04 heures 50 minutes et clôturait ainsi la Transat AG2R LA MONDIALE 2018, la dernière en Figaro Bénéteau 2…

ILS ONT DIT :

Guillaume Farsy : « Comme d'habitude, l'arrivée à Saint Barth est exceptionnelle, surtout que je ramène Renaud à Saint-Barth ».

Renaud Nicot : « L'objectif est atteint : on est là. C'était très important pour nous de finir cette course, on a eu de petits problèmes au début, qui nous ont poussés à une quarantaine d'heures d'arrêt. Et évidemment, l'objectif était de repartir et de revenir, en solidarité pour les gens de l'île. On y est ! »

Guillaume Farsy : « On est arrivé à Cascais un matin, à 10 heures, puis on a rejoint Benjamin et Fred à 200 km de là pour récupérer leur tangon, puisqu'il nous fallait remplacer le nôtre, cassé, et qu'ils avaient démâté. On a donc fini la course avec le tangon marqué Sateco - Team Vendée Formation ».

Renaud Nicot : « Le bébé a grandi ! Il est arrivé quelques semaines avant le départ, et je le retrouve, il a doublé de volume, c'est le plus grand bonheur ! C'est la plus belle image de cette transat ».

Guillaume Farsy : « Tout s'est bien passé à bord, on est tous les deux de bonne composition, on a navigué dans une très bonne atmosphère ».

 

Transat en double en monotype Figaro Bénéteau 2

Quatorzième édition de la Transat AG2R-LA MONDIALE

Départ de Concarneau le 22 avril à 13h00

Arrivée à Saint-Barthélemy le 11 mai à 11h 50' locales (17h50' heure de Paris)

16ème à franchir la ligne d'arrivée devant Gustavia : Guillaume Farsy & Renaud Nicot sur Cornouaille-Solidarité Saint Barth

Temps de course : 23 jours 04 heures 50 minutes

Distance parcourue sur l'eau : 4 784 milles

Vitesse moyenne sur l'eau : 8,59 nœuds

Vitesse moyenne par rapport à la route directe (3 870 milles) : 6,99 nœuds

Écart au premier : 4j 17h 01' 38''

Yvon Breton : « Les valeurs des marins magnifient notre métier au quotidien »

Yvon Breton : « Les valeurs des marins magnifient notre métier au quotidien »

18/05/2018

C'était, pour Yvon Breton, la 14e et dernière Transat AG2R LA MONDIALE sous sa responsabilité. Le Conseiller du Directeur général d'AG2R LA MONDIALE aura créé, avec la classe Figaro et ses marins, des liens tout particuliers dont il espère avoir généré la pérennité. Lire la suite
Derniers bords et derniers honneurs

Derniers bords et derniers honneurs

16/05/2018

La 14e Transat AG2R LA MONDIALE est sur le point de baisser le rideau. Ce soir, devant la Capitainerie, aura lieu la remise des prix, à partir de 19 heures. L'occasion de célébrer une dernière fois cette grande fête populaire qui a porté l'île pendant une semaine. Lire la suite
Temps de course
  • Saint-Barth
    08:11
  • Concarneau
    14:11
Trophée de
la performance
Trophée de la performance / Jeudi 10 mai 2018
Le Trophée de la Performance du jeudi 10 mai est remporté par Guyot Environnement (Pierre Leboucher & Chrsitopher Pratt) avec 219,7 milles parcourus en 24H Tous les trophées
Espace Course Espace Presse