Virtual regatta

Départ le

19 avr. 2020

Concarneau / Saint-Barthélemy

Compte à rebours

  • J
  • :
  • :

Warning message

Il n'y a pas d'alias pour cette entité, les visiteurs ne peuvent pas la voir (erreur 404).

La Transat AG2R LA MONDIALE : les duos prêts à se défier sur Virtual Regatta

Les duos inscrits sur la Transat AG2R LA MONDIALE, contraints de rester à terre en raison de la pandémie mondiale, vont s’élancer virtuellement pour une transat entre Concarneau et Saint-Barthélemy avec une course spécialement créée par Virtual Regatta. 

A défaut de pouvoir participer pour l’instant à la 15e Transat AG2R LA MONDIALE, c’est depuis leurs ordinateurs ou smartphones que les skippers ont décidé de traverser l’Atlantique. Le départ de la course virtuelle sera donné le 19 avril à 12h00, date à laquelle les Figaro Bénéteau 3 avaient prévu de larguer les amarres depuis Concarneau. Et pour respecter l’esprit qui anime la Transat AG2R LA MONDIALE depuis 28 ans, c’est en duo que les skippers professionnels sont invités à s’engager. 

Magie de la régate virtuelle, en solo ou en duo, les amateurs pourront défier les marins professionnels sur les 3 890 milles du parcours jusqu’à Saint-Barthélemy. Durant le confinement, cette Transat AG2R LA MONDIALE virtuelle est une petite fenêtre ouverte sur le rêve et l’aventure. Un moment de partage et une bouffée d’air iodé à partager en famille ou entre amis. Ils seront des milliers à s’élancer dès dimanche 19 avril, dans le but d’être les premiers à pointer l’étrave dans la superbe baie de Gustavia, magnifiquement recréée virtuellement. 

Les inscriptions sont ouvertes sur le site de Virtual Regatta.

ILS / ELLES ONT DIT 

Amélie Grassi en duo avec Ambrogio Beccaria (Mutuelle Bleue pour l’Institut Curie) : « Avec Ambrogio, nous sommes confinés ensemble car nous vivons en colocation et nous profitons de ce temps pour faire beaucoup de formation à la météo et à nos outils de navigation. Cette transat AG2R LA MONDIALE virtuelle va nous donner l’occasion de mettre en application ce que l’on apprend, de faire des exercices de routages en temps réel avec les vrais modèles météo. Le jeu est très bien fait. C’est un peu comme dans la vraie vie sans la dimension de fatigue, de casse, etc. C’est assez stimulant. Nous avons déjà essayé sur une autre course, La Grande Évasion et c’est très sympa de se battre avec les copains concurrents habituels mais aussi face à plein de gens passionnés et contents de faire une course avec toi. C’est divertissant, ludique et on apprend des trucs ! Et puis, c’est aussi l’occasion de partager avec nos partenaires. »

Francis Le Goff, directeur de course : « Je trouve ça sympa que tout le monde joue le jeu même si pour moi, faire du bateau c’est uniquement sur l’eau. C’est totalement inédit, je vais tout découvrir. Je ne connais rien aux courses virtuelles. Mais je vais peut-être devenir un afficionado complet. Habituellement quand je suis dans mon rôle de directeur de course sur la Transat AG2R LA MONDIALE, je suis un peu le rythme des marins, je ne dors pas beaucoup la nuit.  Ce qui est sûr, c’est que je vais coller Yann Château aux quarts de nuit (rires) ! Lui c’est un dingue du jeu ! Ça devrait faire un bon équilibre. Les autres n’ont qu’à bien se tenir (rires). Une transat en double de toute façon, c’est d’abord une question d’équilibre. Je suis content d’y participer. Ça entretient la flamme dans un moment où on a du temps et où on a besoin de s’évader un peu. »